Compagnie de l’Oreille Arrachée

En résidence au sein des Ateliers Art Plume, pour la création de leur spectacle L’ultime goutte, du 8 au 12 décembre 2014.

L’ultime goutte

image-2Un homme marche dans la ville vivante et vibrante, frénétique et oppressante. Tout à coup, tout s’arrête: plus de son, plus de lumière, plus d’images, plus rien. Contraint de tout abandonner, il part en quête de lui-même et de son prochain, en quête de bonheur et d’absolu. Réduit tout d’abord au primitivisme, ce Diogène des temps modernes sort ensuite de son tonneau, de sa bulle, et rencontre son alter ego musicien. Ensemble ils partent glaner de la matière pour redémarrer. Grâce à ces mots et ces sons, ils pourront survivre, construire un nouveau monde.

Qui sont-ils? Auto-stoppeurs en déroute, poètes haïkistes en pleine compétition osmotique avec Dame Nature, bouilleurs de cru bonimenteurs de foire, crieurs publics esseulés, omniscients professeurs-spécialistes-experts-scientifiques? Ils sont simplement des humains, dans toute leur sensibilité, leur fragilité, leurs doutes et leurs errances.

 

L’ultime goutte, c’est la dernière goutte de pétrole, c’est la condensation du souffle musical, la cristallisation du mot absolu, la quête de la quintessence de la vie, c’est la goutte de sueur du marcheur, la goutte de sang du travailleur sacrifié…et pourquoi pas la première goutte de calva pour rallumer la chaudière?